Collapsocio

On a vu depuis quelques années se diffuser, en langue française, le thème de « l’effondrement » écologique, s’appuyant à la fois sur un assombrissement progressif des grandes expertises internationales (GIEC ou IPBES), et sur des mises en récit posant des questions de salut. La « collapsologie » proposée par les chercheurs indépendants Pablo Servigne et Raphaël Stevens (2015) en est la variante la plus connue. Elle a non seulement atteint un large public (les ventes de leur essai approchant à l’heure actuelle des 100 000 exemplaires), mais inspiré la multiplication de productions variées (essais, articles journalistiques, mais aussi blogs, podcasts, vidéos). Elle a aussi porté l’essor de dizaines de forums voués à l’idée d’effondrement sur les réseaux sociaux, fréquentés par des milliers d’internautes. Parmi ces produits secondaires de l’essor d’un « effondrisme », figurent également des mémoires d’étudiant.e.s de Master, ainsi que des thèses en cours, et quelques recherches conduites au-delà du niveau doctoral.
Constatant que la circulation de l’idée de l’effondrement constitue un phénomène social consistant, étudié pour le moment en ordre dispersé dans des travaux qui se connaissent trop peu les uns les autres, ce carnet vise à favoriser la coordination des recherches en cours en les répertoriant. Il s’agit autrement dit d’organiser un réseau émergent de chercheurs, qui aura lieu d’être actif tant que le phénomène étudié se poursuivra. Le carnet Collapsocio entend ouvrir plusieurs répertoires, destinés à être mis à jour en cas de besoin : sur les travaux récemment achevés et les enquêtes en cours, mais aussi éventuellement sur les ouvertures bibliographiques en-dehors de la sphère francophone de l’hémisphère Nord. Il s’agira également de relayer les événements scientifiques (journées d’études, séminaires) et les parutions propres à cette thématique, voire de proposer des suggestions de sujets de recherche, notamment à l’attention des étudiant.e.s de Master.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.